Fermer cette fenêtre

NOS PREOCCUPATIONS

 

A QUAND UNE PRISE EN COMPTE SERIEUSE DE NOS PREOCCUPATIONS

    

Que doit-on penser de nos gouvernants, de la justice ?

Voilà bien des années que nous nous battons au sujet d'une différence d'indice dans un même taux d'invalidité entre les Officiers Mariniers et les Sous Officiers des autres armes, cette grille ne concerne que les bénéficiaires d'une pension militaire d'invalidité ayant quittés le service actif. Que pouvons nous dire aujourd'hui ?
Après une reconnaissance de notre Ministre de l'époque : madame Michèle ALLIOT MARIE, qui a nommé cette injustice "DISCRIMINATION".
Le décret n° 2010-473 du 10 mai 2010 (JORF n° 0109 du 12 mai 2010 page 8536 texte n°22) met un terme à cette discrimination. Ce décret ne s'applique qu'aux pensions nouvelles à compter du 13 mai 2010.
Si ce décret met un terme à cette discrimination, il ne règle pas le problème des pensionnés d'avant le 13 mai 2010.
En ce début d'année 2012, les choses bougent. Après avoir fait appel, le Ministère de la Défense se désiste dans bien des cas. Au Conseil d'Etat également, les pourvois du Ministère sont rejetées. Espérons que ces recours ne seront pas les seuls et que cela deviendra une généralité.
Mais, car il y a un mais, sommes -nous pour autant satisfait?
Non, car bon nombre de nos camarades n'ont pas "osé" se lancer dans ces recours.
Nous continuerons donc à nous battre jusqu'à ce que le décret du 10 mai 2010 soit abrogé et remplacé par un décret où nous verrons apparaître une grille identique applicable à tous les bénéficiaires sous-officiers/officiers mariniers
Tant que cela ne sera pas le cas, nous resterons inégaux devant la loi.
Une reconnaissance définitive de cet iniquité ne serait que justice envers les SERVITEURS de notre patrie.
La campagne double en AFN, le décret applicable pour qui ?
La date d'application ne peut être acceptée, la majorité des acteurs de ce conflit ont pris la retraite bien avant la date d'application. C'est une façon de mettre un terme à toute demande. N'y a t-il pas, là aussi,
DISCRIMINATION ?
Un autre dossier avance, mais là aussi nous devons être vigilant : Les maladies dues, au nucléaire. Le CIVEN a été chargé d'étudier les dossiers en cours. Peut de résultats à ce jour. Nous soutenons l'AVEN dans toutes ses démarches.
Bien d’autres préoccupations existent, nous pouvons nous attendre à en voir d’autres dans les prochaines années. Il faut et il faudra répondre présent.
Il est malheureux de constater un certain désintéressement de la part des jeunes retraités et de l’active à rejoindre nos rangs. Qu’attendez-vous ?
Nous avons besoin de vous, ne serait-ce que pour nous faire part de votre vécu. Nous attendons vos réflexions, comment réagir si nous n’avons pas connaissance des points qui vous posent problème ?
Il n’y a pas de remède miracle, pour avancer, il faut pouvoir argumenter nos questions afin qu’elles soient cohérentes. Notre crédibilité en dépend. Pour l’instant, le problème ne se pose pas, bien heureusement.
La continuité, la solidarité intergénérationnelle doit perdurer, alors

- REJOIGNEZ-NOUS -

Enfin, pour terminer, une fois de plus nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes en AFGHANISTAN et un prompt rétablissement aux blessés récents

Le Président de l'UNSOR

   

Haut de page - Fermer cette fenêtre